Top 10 des nouvelles pierres fines en vogue en joaillerie

pierres fines en vogue

Aujourd’hui, les joailliers ne parlent plus de pierres semi-précieuses, mais de pierres fines. Chez Mediam Suisse, nous fournissons des diamants certifiés blancs et couleurs, les autres 3 pierres précieuses connues (rubis, émeraude, saphir), mais aussi des pierres fines plus rares. Découvrez notre top 10 des nouvelles gemmes tendance pour agrémenter de manière originale une bague, un collier, un bracelet ou des boucles d’oreille. 

#1 L’opale, la plus magique

Réputée pour ses couleurs profondes et ses extraordinaires jeux de lumière, l’opale ne cesse de fasciner. Cette pierre fine a longtemps été perçue comme un porte-malheur. C’est la reine Victoria, véritable collectionneuse, qui lui a redonné ses lettres de noblesse. Certaines variétés séduisent par leurs reflets irisés, d’autres par leur éclat nacré ou encore leurs motifs. La plus rare et la plus impressionnante reste l’opale noire Arlequin qui fait partie des opales dites « nobles ou précieuses », en opposition avec les opales dites « communes ».

Famille : Opale, Classe Chimique : Hydroxyde. Composition : Silice hydratée, amorphe ou partiellement cristallisée.

Dureté 5,5 à 6,5 – Délicate 

Indice de réfraction 1,375-1,470

#2 Le spinelle, des couleurs éclatantes

Bien que le spinelle noir soit la variété la plus courante, cette gemme éblouit par sa large palette de couleurs. Pendant plusieurs siècles, le spinelle rouge a été confondu avec le rubis et le spinelle cobalt avec le saphir. Aujourd’hui, les spinelles rose, parme et lavande permettent aux joailliers de fabriquer des bijoux colorés. Ces pierres fines proviennent généralement du Sri Lanka, de Tanzanie et du Myanmar. Les spinelles rouges et roses-fuchsia ont le vent en poupe et sont d’excellents produits de placement, en plus d’être magnifiques.

Spinelle, Oxyde, Oxyde de magnésium et d’aluminium

Dureté 7,5 à 8

Indice de réfraction 1,71-1,735

#3 La tourmaline, le caméléon des pierres fines

La tourmaline doit son surnom de  »caméléon des pierres fines » à la diversité de ses nuances. Elle aussi a été confondue avec certaines pierres précieuses. La couleur la plus répandue est le jaune-vert. Le premier producteur au monde demeure le Brésil. On en trouve également en Afrique et en Asie. Comme chaque tourmaline est unique, elle fait le bonheur des créateurs joailliers suisses. Les spécimens rouge vif et les Paraïba bleu-vert (forcément du Brésil) sont particulièrement recherchés. 

Tourmaline, Silicate 

Dureté 7-7,5

Indice de réfraction 1,612-1,675

#4 Les grenats, une famille nombreuse de pierres fines

On compte une quarantaine de variétés dans la grande famille des grenats. De couleur rouge, le grenat du Mozambique apparaît dans de nombreux contes et légendes au fil des siècles. Aujourd’hui, le grenat rhodolite framboise de Tanzanie est considérée comme la variété la plus précieuse. Il existe par ailleurs des grenats à couleur changeante très surprenants, mais extrêmement rares. Le grenat spessartite peut donner un grenat de couleur orange-profond appelé « Mandarin » qui peut être plus cher que du saphir orange, tout comme les grenats verts démantoïdes et Tsavorites dont la valeur ne cesse d’augmenter.

Grenat, Silicate. Série Pyralspite (Almandin, Pyrope, Spessartite / Série Ugrandite (Uvarovite, Grossulaire, Andradite). Silicate de (fer et/ou magnésium et/ou calcium et/ou manganèse) et/ou de (fer et/ou aluminium)

Dureté 6,5-7,5

Indice de réfraction 1,712-1,897

#5 La morganite, la gemme de l’amour

Cette pierre fine de la famille des béryls se distingue par la douceur de ses nuances. Rose, saumon, pêche ou magnolia, la morganite est souvent associée à l’amour. Le célèbre gemmologue George Frederick Kunz la découvre au début du 20e siècle. Les sites d’extraction majeurs se trouvent en Afghanistan, au Brésil et à Madagascar. 

Béryl, Silicate. Silicate de béryllium et d’aluminium

Dureté 7,5-8

Indice de réfraction 1,565-1,605

#6 L’améthyste, une pierre fine protectrice

Variété de quartz monocristallin, l’améthyste se caractérise par sa couleur violette. Selon la concentration en fer, celle-ci peut varier du parme clair au mauve foncé. Les gisements les plus productifs se situent en Amérique du Sud (Brésil, Uruguay) et en Afrique (Zambie).

Appréciée en joaillerie pour sa résistance, elle orne volontiers des objets traditionnels, comme les bagues des évêques. 

Quartz, Silicate. Dioxyde de Silicium

Dureté 7

Indice de réfraction 1,543-1,554

#7 La topaze impériale, un joyau brésilien

La topaze est le plus dur des silicates. Les topazes sont quasiment toutes extraites au Brésil. La variété la plus rare, la plus recherchée et la plus chère est la topaze impériale. On la surnomme ainsi en l’honneur de l’empereur brésilien Don Pedro. De couleur rose clair à rose orangé, c’est la seule topaze qui arbore une couleur naturelle sans subir aucun traitement. 

Silicate. Silicate fluoré hydroxylé d’aluminium

Dureté 8

Indice de réfraction 1,543-1,554

#8 L’aigue-marine, la mer dans une gemme

L’aigue-marine appartient à la famille des béryls. Elle séduit par sa transparence et ses nuances d’eau de mer, des plus claires aux plus profondes. Saviez-vous qu’il existe des gisements d’aigue-marine dans plusieurs régions de France ? Depuis l’Antiquité, différentes civilisations lui attribuent de nombreuses vertus thérapeutiques. La haute joaillerie en Suisse et ailleurs privilégie l’aigue-marine AAA, réputée pour sa perfection et sa couleur très soutenue. 

Béryl, Silicate. Silicate de béryllium et d’aluminium

Dureté 7,5-8

Indice de réfraction 1,565-1,602

#9 Le péridot, des dégradés de vert

Cléopâtre avait un faible pour cette gemme qui n’existe que dans des dégradés de vert. En effet, le péridot est une pierre idiochromatique, disponible dans une seule couleur. Anciennement appelée chrysolite ou olivine, elle fait partie de la famille des silicates. Les plus beaux spécimens de péridots, se trouvent au du Myanmar, Pakistan, USA. Tout comme le diamant, la « pierre du Soleil » est créée dans les couches profondes du manteau terrestre. 

Olivine, Silicate. Silicate de magnésium et de fer

Dureté 6,5-7

Indice de réfraction 1,647-1,706

#10 La citrine, l’éclat du jaune 

À l’image de l’améthyste, la citrine constitue une variété de quartz monocristallin. Ces deux pierres fines sont d’ailleurs généralement extraites dans les mêmes gisements. Sa couleur naturelle peut varier du jaune citron au jaune or. Il est aussi possible de trouver des citrines de couleur orange, comme la citrine mandarine et la citrine de Madère. 

Quartz, Silicate, Dioxyde de Silicium

Dureté 7

Indice de réfraction 1,543-1,554

Et vous, quelles sont vos pierres fines préférées ? N’hésitez pas à nous contacter pour investir dans des pierres ou nous confier la fabrication d’un bijou sur-mesure. Vous bénéficierez de notre expertise en gemmologie, ainsi que des prix avantageux d’un diamantaire-grossiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *