La qualité du sertissage en joaillerie

sertissage joaillerie

Vous vous demandez comment les diamants et les pierres de couleur se fixent sur les bijoux ? Cette opération minutieuse s’appelle le sertissage dans l’univers de la bijouterie joaillerie. Elle se réalise dans un atelier à l’aide d’outils précis et requiert beaucoup de savoir-faire. Découvrez cette étape essentielle dans la création de bijoux sur-mesure, ainsi que les différentes techniques de sertissage qui existent.

Qu’est-ce que le sertissage en joaillerie ?

« La légende rapporte que c’est Prométhée qui, le premier, sertit cette roche dans du fer et la porta au doigt; ce fut le premier anneau et le premier joyau. » Cette citation de Pline l’Ancien dans son livre Histoire naturelle date du Ier siècle après J.-C. Le sertissage des bijoux est donc une pratique qui remonte à la nuit des temps. 

C’est un artisan spécialisé, le sertisseur, qui se charge de la mise en pierre sur un corps de bague, un pendentif, un bracelet, une montre ou des boucles d’oreilles. Ces bijoux sont toujours en métal (or, argent, platine, etc.) et le sertissage haut de gamme se fait toujours au Microscope Binoculaire, à la manière du sertissage de la haute horlogerie.

En revanche, il n’est possible ni de coller la gemme, ni en aucun cas de la souder. Dans le premier cas, l’assemblage serait fragile et ne résisterait pas longtemps, dans le second il n’y a physiquement aucune possibilité de lier directement par soudure un métal et un minéral. Par conséquent, l’homme a dû inventer d’autres méthodes ingénieuses et plus complexes pour assurer une fixation solide et durable. 

Aujourd’hui, les sertisseurs utilisent des outils spécifiques comme l’onglette pour ajuster les diamants et autres pierres fines sur le bijou. Le marteleur, l’échoppe, la fraise et le burin font aussi partie de la panoplie indispensable. L’habileté manuelle de ces artisans vise à révéler la splendeur de la gemme et amplifier ses jeux de lumière. Ils travaillent en étroite collaboration avec les bijoutiers joailliers. 

Le sertissage est un véritable art et une partie essentielle dans la réalisation d’un bijou. Les bons sertisseurs sont précieux et donc très reconnus dans le métier. Dans le cas d’un pavage pour une pièce de haute joaillerie, le sertissage des petites pierres coute (à la pierre) parfois plus cher que la pierre elle-même, y compris pour du diamant ! C’est vous dire l’importance capitale que revêt cette activité…

sertissage joaillerie

Les types de sertissage en joaillerie

Jusqu’au XVIIe siècle, la fixation des pierres sur la monture était assez rudimentaire. Elle reposait sur un système de griffes soudées posé sur un fond métallique et rabattues grossièrement sur les pierres à tenir. Depuis, les techniques de sertissage ont évolué et se sont diversifiées. Les sertisseurs choisissent celle qui leur semble la plus adaptée à la nature de la pierre et à l’esthétique du bijou créé. Voici les méthodes de sertissage les plus courantes :

Le serti à griffes

Comme son nom l’indique, cette technique enserre la pierre dans de fines tiges métalliques rabattues (ou « boulées ») qui s’apparentent à des griffes plus ou moins longues, de bout rond, carré ou pointu. La pierre est souvent montée en élévation dans un « chaton », une sorte de cage.

On l’emploie particulièrement pour confectionner des solitaires ou des bagues de fiançailles. Diamants, émeraudes, rubis ou saphirs se trouvent ainsi mis en valeur de manière optimale. La monture est surmontée de 4 à 8 griffes maximum. 

Le serti clos

Cette technique de sertissage représente l’une des plus anciennes. Très utilisée en joaillerie, elle assure une très longue durée de vie au bijou. Le sertisseur ceinture l’ensemble du périmètre de la pierre précieuse d’une feuille de métal. Si le métal n’entoure pas toute la gemme, il s’agit d’un serti semi-clos.

Le serti de masse

Du point de vue de la réalisation, le serti de masse ressemble au serti clos. Cependant, dans ce cas, la pierre est incrustée à fleur de métal, comme si elle se trouvait « prise » naturellement dans la matière elle-même. C’est la technique la plus utilisée pour travailler les chevalières pour hommes.

Le serti rail

C’est le type de serti couramment employé pour créer des bagues et des alliances en diamants. Il est délicat et requiert donc une excellente maîtrise du sertisseur. Les pierres sont enchâssées côte à côté entre deux rails métalliques; elles sont généralement rondes, ovales, carrées ou de forme baguette.

Le serti grain ou pavé

Cette technique robuste convient surtout aux pierres de petit diamètre et de tailles et dimensions identiques. L’artisan réalise un pavage : il insère les gemmes dans des puits creusés dans le métal. Celles-ci restent ainsi fermement maintenues par des mini-billes métalliques rapprochées. 

D’autres méthodes moins communes existent. C’est le cas par exemple du serti à bride, inventé par Francis Chirol, qui dispose un fil entre deux pierres. De leur côté, les maisons de joaillerie rivalisent de créativité pour mettre au point des techniques de sertissage invisibles.

Le serti neige

C’est un style de pavage à grains très fins. Dans le serti neige, les diamants sont placés l’un à côté de l’autre en jouant sur leurs différents diamètres de 0.5 à 1.6mm pour recouvrir totalement le métal de support. La sélection des pierres exige la plus grande rigueur car celles aux dimensions les plus petites doivent pouvoir se fondre dans les décors les plus audacieux. 

Le serti invisible

Il s’agit d’un sertissage qui donne un effet magique : la partie inférieure des pierres, de chaque coté de leur profil, est creusée à un angle précis une rainure très fine; grâce à cette rainure, les pierres peuvent ensuite être glissées dans un double rail également extrêmement fin, si bien qu’elle semblent être collées, par magie les unes à coté des autres. Vu du dessus, on ne perçoit absolument pas la présence des rails, ni du métal, mais seulement une surface complètement couverte de pierres précieuses, qui semblent tenir toute seules.

sertissage joaillerie

Sertissage de qualité et bijoux sur-mesure chez MEDIAM

Vous souhaitez (vous) offrir un bijou sur-mesure serti de pierres ? Mediam Suisse vous propose des pierres de couleur et des diamants naturels certifiés par le « GIA » (La Référence Internationale et LE laboratoire de gemmologie le plus reconnu au monde pour la certification des diamants).  

En effet, nous accordons une importance cruciale à la qualité du sertissage. Les artisans joailliers et les sertisseurs avec lesquels nous travaillons en Suisse sont expérimentés. Ils sertissent les joyaux à la main avec une dextérité impressionnante, toujours sous un microscope binoculaire pour une précision et qualité optimales. Les diamants et les pierres que vous choisissez brillent de mille feux. De plus, vous bénéficiez d’une finition de Haute Joaillerie/Horlogerie.

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet de création de bijou. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *